Précautions à observer avant l’achat d’un terrain

  • Mise à jour
  • Publié dans Non classé

Précautions à observer avant l’achat d’un terrain

You are currently viewing Précautions à observer avant l’achat d’un terrain

La qualité d’un terrain constructible n’est jamais garantie à cent pour cent. Toutefois, on évite bien de tracas en prenant toutes les précautions qui s’imposent, le temps pour réfléchir sur toutes  les informations concernant le terrain. Les moyens pour trouver un terrain à bâtir sont actuellement nombreux, ce qui augmente en même temps les risques d’arnaque. En résumé, plusieurs facteurs ayant plus ou moins leur importance et à ne pas négliger peuvent entrer en jeu avant la naissance de l’idée de projet jusqu’à l’acquisition effective du terrain.

 

Les divers moyens pour trouver un terrain constructible à acheter

Ils sont nombreux, particulièrement depuis le développement de la technologie sur la communication et se font, entre autres :

  • Par voie de presse écrite : annonces  dans les journaux, revues ou périodiques spécialisés en immobilier, etc.
  • Par des institutions ou personnes interposées : agents immobiliers, lotisseurs, syndicats, notaires, maires, géomètres, des connaissances dans la zone, etc.
  • Par soi-même : passage dans la zone qui intéresse.
  • Par internet.

Les caractéristiques du terrain constructible auxquels on doit prendre les informations nécessaires

Les caractères liés au terrain contribuant à la réussite d’un projet de construction sont multiples. Ce sont :

  • Le type d’acquisition : lotissement ou terrain diffus
  • La surface : grande ou petite
  • La forme ou la structure : plat et de forme géométrique ou quelconque, en pente, etc.
  • La nature du sous-sol
  • L’emplacement
  • Le prix : critère déterminant

Les précautions à prendre

Elles peuvent être à caractères informels, comme :

  • Entretien avec le voisinage sur la façon de faire dans le secteur, ou l’histoire du terrain : existence d’activités anciennes, des carrières enterrées pouvant exposer la construction ou ses futurs occupants à des risques, prix du terrain qui se pratique dans la zone, etc.
  • Visite répétée sur le lieu, à des moments différents pour repérer les défaillances que peut représenter le terrain.

Celles qui sont à caractères formels :

  • Acquisition des documents officiels comme le certificat d’urbanisme détaillé, indiquant les règles et les normes requises sur l’urbanisme. On peut l’avoir gratuitement auprès de la mairie même si on n’est pas encore propriétaire.
  • Demande de précisions concernant le terrain auprès de la mairie concernée s’il existe des droits de préemption sur ledit terrain, s’il y a des limitations administratives de droit de propriété (servitude), etc.
  • Expertise du terrain (qualité du sous-sol) avant de l’acheter.
  • Demande d’avis d’un géomètre sur le bornage, seule façon de connaître les dimensions exactes du terrain.