Obtenez des devis gratuits pour vos terrassements !

Demandez des devis aux terrassiers de votre région pour vos travaux de terrassement.

Ce qu’il y a à savoir pour une construction sur un terrain ou un sol argileux.

Comparez les devis des pros près de chez vous.

Contrairement à ce que l’on pourraitcroire, faire construire sur un sol argileux est tout à fait possible. Cependant, à cause de la forte compressibilité de ce type de sol, certaines précautions doivent être prises pour limiter l’affaissement des fondations.

Caractéristiques des sols argileux

Les sols argileux se distinguent par leur forte teneur en eau, ce qui les rend particulièrement compressibles, et ce indépendamment de leur consistance. Sensibles au gel, ils peuvent être sujets à des variations de volume plus ou moins importantes durant les changements de saison, et suivant les aléas du climat (sécheresse, pluies, etc.)

Risques encourus sur un sol argileux

Les variations de volume, plus connues comme étant le phénomène de « retrait-gonflement » sont les plus grandes menaces qui pèsent sur les constructions sur terrain argileux. Un phénomène de retrait-gonflement des argiles, survenu après une période de pluie très longue ,peut entraîner des coûts de réparation très lourds. Parfois même, la démolition sera inévitable si les frais de réparation sont trop importants. Rassurez-vous toutefois, car ces cas sont assez rares, mais il est toujours nécessaire de prendre en compte tous les risques. Dans la plupart des cas, ce sera le tassement qui viendra affaiblir les fondations et risquer ainsi un effondrement du bâtiment.

Que faut-il faire dans ce cas?

Il vous faudra procéder à une analyse géotechnique du sol avant toute construction pour établir la charge totale que ce sol pourra supporter, et proposer alors les meilleures fondations adaptées à votre terrain. En effet, les fondations sont la clé de la construction sur sol argileux. On devra par exemple avoir une profondeur d’ancrage de 0,80 mètres au minimum en zones de risques faibles ou moyens, et de 1,20 mètres minimum dans les zones à risque fort. Il faudra dans certains cas rigidifier la structure du bâtiment, ou encore réaliser une ceinture étanche pour éviter les déséquilibres hydriques localisés. Vous devrez également éloigner la végétation de la construction et créer un écran anti-racines. Enfin, assurez-vous qu’il y a un bon raccordement au réseau d’eau, et recourez au drainage si nécessaire.

Partager la découverte du moment :

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
VOS AVANTAGES
Découvrez des perspectives supplémentaires

Explorez nos articles connexes pour en savoir plus !