Construire en terrain isolé

  • Mise à jour
  • Publié dans Non classé

Construire en terrain isolé

You are currently viewing Construire en terrain isolé

Un terrain en lotissement ou un terrain isolé en secteur diffus ? Voilà ce qui se présente quant au choix du terrain à bâtir et chacun a ses avantages et aussi ses inconvénients. Avant d’acheter un terrain, il faut savoir qu’un terrain en secteur diffus offre beaucoup plus de libertés de choix sur la construction : on peut construire sa maison comme on veut avec l’environnement qui convient. Toutefois une telle option implique beaucoup plus de précautions à prendre et de démarches à effectuer que pour un terrain acheté en lotissement.

 

Avantages et inconvénients d’un terrain acheté en secteur diffus

L’avantage majeur réside dans la possibilité de choisir la surface du terrain à acheter selon son budget, d’assurer la distance séparative qui convient d’avec ses voisins, d’avoir la meilleure orientation pour sa maison, etc.

L’éloignement possible de tels terrains par rapport aux autres constructions, peut constituer, soit un atout (si on a besoin de calme), soit une faiblesse (isolement relatif des enfants en bas âge ayant besoin de compagnie d’enfants de même âge, sécurité )

Les contraintes sont cependant multiples car obligation de tout  vérifier soi-même à l’exemple de la nature du sous-sol, des voies d’accès, des nuisances que le terrain peut présenter. D’autre part, contrairement au lotissement, il n’est pas, en général viabilisé. Par conséquent, il incombe à l’acheteur de s’en occuper, de procéder à l’expertise et de se charger des coûts de tous les travaux nécessaires.

Précautions à prendre avant d’acheter un terrain diffus

Avant d’acheter, il faut se procurer le certificat d’urbanisme détaillé et ne pas se contenter du certificat ordinaire qui ne précise pas si le terrain et le projet de construction sont compatibles. Pour l’obtenir, il faut accompagner à la demande adressée à la mairie de la localité où se trouve le terrain, un document indiquant les détails et les précisions sur le projet avec photos à l’appui.

Il faut vérifier ensuite si la commune a oui ou non un droit de préemption sur le terrain ou aussi les différents héritiers du propriétaire.

Enfin il faut s’informer sur les différents frais complémentaires, comme ceux liés au bornage ou aux branchements aux réseaux essentiels. Ces frais peuvent s’avérer élevés et la connaissance du chiffre exact peut influer sur la décision d’acheter le terrain ou non.