Obtenez des devis gratuits pour vos terrassements !

Demandez des devis aux terrassiers de votre région pour vos travaux de terrassement.

Parcours pour devenir terrassier : les étapes clés à suivre

Comparez les devis des pros près de chez vous.
Parcours pour devenir terrassier : les étapes clés à suivre

Vous rêvez de travailler à l’air libre, d’être votre propre patron et de participer activement à la construction du paysage qui vous entoure ? Devenir terrassier peut être le choix de carrière idéal pour vous. Mais comment y parvenir ? Quelles sont les étapes à suivre pour réussir dans ce métier exigeant mais passionnant ? Cet article vous guide pas à pas.

Qu’est-ce qu’un terrassier et en quoi consiste son travail

Qu'est-ce qu'un terrassier et en quoi consiste son travail

Le rôle du terrassier

Acteur clé du secteur de la construction, le terrassier prépare le terrain avant toute opération de bâtiment ou travaux publics. Il s’agit d’une étape cruciale qui nécessite rigueur et précision pour assurer la stabilité des futures infrastructures.

Les tâches quotidiennes du terrassier

Sur un chantier, le terrassier est responsable du nivellement du terrain, de l’excavation des fondations ou encore de la pose des canalisations. Pour cela, il utilise divers engins comme les bulldozers, les pelleteuses ou les niveleuses.

En creusant plus profondément dans le métier, nous allons maintenant découvrir quelles formations initiales peuvent aider à entrer dans ce domaine.

Les formations initiales pour entamer une carrière de terrassier

Bac professionnel Travaux Publics

Cette formation est une des plus courantes pour débuter sa carrière. Elle offre une bonne base technique et permet d’obtenir un premier niveau de qualification.

CAP Constructeur en canalisations des travaux publics

Ce CAP propose une spécialisation précise qui sera utile pour le terrassier. Il apprend notamment à poser et entretenir les réseaux d’assainissement, d’eau potable ou de gaz.

BTS Travaux Publics

Pour ceux qui souhaitent acquérir davantage de connaissances et évoluer vers plus de responsabilités, le BTS travaux publics est une excellente option. Il offre une formation plus approfondie sur la gestion de chantiers.

Passer par l’une de ces formations est essentiel, mais il ne faut pas négliger l’importance des compétences techniques.

Les compétences techniques indispensables à maîtriser

Maitrise des engins de chantier

Piloter efficacement un engin de chantier demande une certaine expertise. C’est pourquoi la maitrise des engins, tels que les bulldozers ou les pelleteuses, est essentielle pour un terrassier.

Connaissance du sol et du sous-sol

Comprendre la nature du sol, sa composition et ses spécificités, est crucial pour réaliser un terrassement dans les règles de l’art. Cette connaissance aide également à prévenir d’éventuels problèmes liés au terrain.

Ces compétences sont toutefois insuffisantes sans une véritable expérience sur le terrain.

L’apprentissage sur le terrain : l’importance des stages et de l’expérience professionnelle

L'apprentissage sur le terrain : l'importance des stages et de l'expérience professionnelle

L’importance du stage en entreprise

Une formation théorique est importante, mais rien ne vaut la pratique. C’est pourquoi les stages en entreprise sont particulièrement précieux pour acquérir une première expérience et comprendre le fonctionnement d’un chantier.

L’expérience professionnelle : un atout majeur

Gagner en expérience permet à un terrassier d’affiner ses compétences, d’apprendre à gérer différentes situations et de gagner en efficacité et en autonomie sur le terrain.

La pratique et l’expérience permettent aussi d’obtenir des qualifications professionnelles.

Les qualifications professionnelles requises pour évoluer dans le métier

Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES)

Pour conduire certains engins de chantier, le CACES est indispensable. Il garantit aux employeurs que le conducteur maîtrise parfaitement son engin et respecte les consignes de sécurité.

Carte Professionnelle BTP

Elle prouve l’aptitude d’un ouvrier à travailler sur un chantier. Elle est obligatoire pour tous les travailleurs du BTP.

Avec ces qualifications, vous pouvez même envisager de créer votre propre entreprise.

Création d’une micro-entreprise de terrassement : les démarches essentielles

Création d'une micro-entreprise de terrassement : les démarches essentielles

Inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS)

Pour créer votre micro-entreprise, l’inscription au RCS est la première étape. Elle vous permettra d’obtenir un numéro SIRET, nécessaire pour démarrer officiellement vos activités.

Souscription à une assurance décennale

L’assurance décennale est obligatoire dans le domaine du BTP. Elle protège l’entrepreneur contre les dommages qui pourraient survenir après la fin des travaux.

Gestion de la comptabilité et des obligations fiscales

Il est primordial d’être rigoureux dans la tenue des comptes et de bien connaître ses obligations fiscales pour assurer la pérennité de son entreprise.

Maintenant que vous êtes à la tête de votre entreprise, voyons quelles sont les perspectives d’évolution dans ce métier.

Les perspectives d’évolution dans le domaine du terrassement

Gérer son propre chantier

Avec l’expérience et les compétences acquises, il est possible de gérer son propre chantier. Cela implique plus de responsabilités mais offre également une grande satisfaction professionnelle.

Devenir formateur en terrassement

Pour ceux qui aiment transmettre leur savoir, il existe des postes de formateur en centres de formation ou même en entreprises. C’est une belle manière d’aider les jeunes générations à se lancer.

Enfin, n’oublions pas que le métier de terrassier est soumis à certaines réglementations, notamment en termes de sécurité.

Sécurité et réglementation : les normes à respecter pour exercer comme terrassier

Respect des normes de sécurité sur le chantier

Le port d’équipements de protection individuelle (EPI) est obligatoire. De plus, les machines doivent être manipulées avec précaution, et seuls ceux qui ont reçu une formation adéquate peuvent les conduire.

Réglementation environnementale

La profession est également soumise à des règles environnementales strictes. Par exemple, l’évacuation des déchets doit se faire dans le respect de la législation en vigueur afin de limiter l’impact sur l’environnement.

Pour conclure, le parcours pour devenir terrassier nécessite une formation initiale solide, un apprentissage sur le terrain, l’acquisition de compétences techniques précises ainsi que diverses qualifications professionnelles. Créer son entreprise constitue une étape importante vers l’indépendance professionnelle. Les perspectives d’évolution sont nombreuses dans ce domaine en constante évolution, qui exige toutefois le respect rigoureux des normes de sécurité et environnementales.

Partager la découverte du moment :

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
VOS AVANTAGES
Découvrez des perspectives supplémentaires

Explorez nos articles connexes pour en savoir plus !