Tarifs, Prix, Devis
pour le terrassement

Tout savoir sur les fondations d’une maison

Tout savoir sur les fondations d’une maison thumbnail

Pour la construction de toute maison, les bases doivent être solides et renforcées. Ainsi, il est tout à fait normal et logique d’exiger des fondations adaptées à la nature du sol. Ce critère est très important pour garantir des bases saines au futur bâtiment. Dans le cas contraire, les conséquences n’en seront que néfastes, se matérialisant par des fissures sur les murs et même l’écroulement du bâtiment. Le prix des fondations dépend surtout de la profondeur des fondations.

A

La pertinence de l’étude du sol

Lorsque l’on part à la recherche d’un terrain constructible, on bénéficie souvent des conseils sur la nécessité d’opter pour telle ou telle zone géographique. Les raisons sont que la zone en question est plus favorable pour les fondations. On peut être sûr de son choix quand le terrain peut faire l’objet de construction de maison ne demandant pas des fondations d’une dizaine de mètres de profondeur. C’est ici qu’entrent en jeu les cabinets spécialisés en étude de sol. Ils sont les plus indiqués pour donner de conseils sur les types de sol qui sont facilement constructibles. L’étude préalable du terrain permet d’analyser la nature du sol pour prévenir les éventuels mouvements de terrain ou encore  les renforcements structurels nécessaire à la bonne assise de la maison.

Les fondations d’une maison

Pour les travaux de construction d’une maison, les fondations de la future maison sont essentielles pour assurer sa solidité et sa stabilité. Les fondations doivent être réalisées du mieux qu’on puisse faire pour éviter d’éventuelles infiltrations, des tassements et des fissures structurelles. En fonction du contexte géologique, les fondations de l’habitation doivent être plus renforcées et profondes pour assurer une durée de vie pérenne au bâtiment. L’étude de sol préalablement effectuée permet d’avoir des données précises sur le sol. Elles déterminent sa capacité de résistance, sa composition, sa densité et la profondeur des couches de sol dur. Le géotechnicien, via son rapport détaillé, fournira la profondeur minimale des fondations de la construction. L’étude de sol ainsi effectuée donne la charge pouvant être supportée par le sol, pour que la construction ne se déforme pas ou ne s’effondre pas dans le temps.

La construction s’implante dans le sol par les fondations. Celles-ci varient également selon le type du bâtiment, ainsi, une maison ossature bois n’a pas besoin de fondations aussi profondes qu’une maison traditionnelle.

Les fondations « standard » pour une maison et ses prix

En général, si le terrain est de nature stable, la profondeur des fondations de maison est aux alentours d’une soixantaine de centimètres.

Dans d’autres cas, la hauteur et le prix des fondations d’une maison varient selon de nombreux facteurs.

Le premier critère est la nature du terrain. Un expert géologue ou géotechnicien, après avoir analysé la nature du sol pourra fournir une étude et préconiser la profondeur de fondation appropriée ainsi que les diamètres de ferraillage. Le principe est simple, plus le terrain est stable, moins les fondations seront à faire en profondeur. Celles-ci peuvent atteindre jusqu’à plusieurs mètres si la nature géologique du terrain n’est pas optimale.

Le type de construction choisie influe aussi sur la profondeur des fondations. Dans la pratique, les maisons en ossature bois sont plus légères que leurs homologues en parpaings. Elles ne nécessitent que des fondations peu profondes. Pour les prix du m3 des fondations, il faut penser à débourser en moyenne entre 80 et 170 euros HT.

Les types de fondations

En général, il existe 3 types de fondations :

  • Les fondations superficielles telles que les longrines entre poteaux, les semelles filantes, le radier, etc. Ce type de fondations est préconisé pour une implantation de profondeur comprise entre 50 cm et 1 m sous la surface du sol naturel. Ces fondations sont aussi déployées dans les cas de sols qui nécessitent l’implantation de fondations spéciales.
  • Les fondations semi-profondes. Ces dernières se rencontrent à mi-chemin entre les fondations superficielles et les fondations profondes. Elles assurent une stabilisation de l’ouvrage jusqu’à 5 m de profondeur.
  • Les fondations profondes comme les puits de fondation, les micropieux. Elles sont recommandées pour les sols instables à argileux. Les fondations profondes se basent sur des poteaux ou pilotis. Elles sont ancrées à plus de 5 m de profondeur. Elles ont pour objectif d’orienter la charge vers un sous-sol dur et profond.

L’expert bâtiment en cas de soucis

Quand on rencontre des désordres liés à de mauvaises fondations, on peut avoir recours à l’intervention d’un spécialiste en la matière. Cela a pour but de limiter les risques d’effondrement de sa maison. En effet, il se peut que la nature du sol n’ait pas été bien déterminée en amont de la construction ou que le constructeur n’ait pas procédé à une mise en œuvre conforme des fondations, l’expert bâtiment indépendant saura venir à la rescousse. Il est en mesure d’assister le maître d’ouvrage. Il identifie les causes des désordres apparus sur la construction et propose des solutions de réparation appropriées.

Les étapes d’avant le coulage des fondations

Avant de couler les fondations, il faut penser à poser les canalisations et prendre le temps de creuser une tranchée qui hébergera les tuyaux d’entrée d’eau ainsi que l’évacuation sanitaire. Cette tranchée se situe juste sous les fondations. Une fois les canalisations posées, il faut recouvrir le gravier compacté d’une mince couche de béton, avant de couler tout le béton constituant les fondations.

La préparation du béton

Le béton pour le coulage des fondations adopte les proportions suivantes : 1 part d’eau, 3 parts respectivement de sable et de gravier de diamètre 4 ou plus et 1 part de ciment. On verse d’abord le sable, puis les graviers dans le réservoir de la bétonnière. On introduit ensuite le ciment dans le réservoir puis on verse l’eau. La bétonnière malaxe le tout selon un temps défini. Celui-ci ne doit être ni trop long ni trop court pour garantir une bonne homogénéité au béton.

Le coulage des fondations de maison

Quand le terrain a été lissé par les différentes étapes de terrassement, l’étape suivante consiste à la réalisation des fondations. Selon le plan de la maison, les tranchées doivent être matérialisées sur le sol aux endroits des futurs murs extérieurs. On aborde alors les fouilles. Elles adoptent le double de la largeur prévue du mur. Une fois les fouilles creusées, le fond doit être tapissé de pierre. Le béton doit être coulé avant la mise en place des armatures en fer, dont les dimensions sont fournies par l’étude géologique. Le coulage des fondations doit se faire de façon rapide, en un seul coup et en quelques étapes. On commence à couler le béton via l’angle d’une tranchée. On étale rapidement le béton pour qu’il n’ait pas le temps de durcir entre le commencement et la fin du coulage. Il faut remplir une tranchée à la fois ou à plusieurs personnes pour remplir deux tranchées qui se relient à la fois. On doit égaliser le béton sur toute la surface et laisser sécher plusieurs jours. Le temps de séchage peut prendre 21 à 28 jours. À noter qu’il ne faut pas travailler et couler des fondations d’habitation en temps de gel.



Articles récents:

Artisanat:

artisanatlogo-300x123


Powered by Terrassier.net