Tarifs, Prix, Devis
pour le terrassement

Le terrassement, une étape importante de la construction

Le terrassement, une étape importante de la construction thumbnail

Le terrassement regroupe divers types d’opérations faisant appel à des mains d’œuvres et des matériels plus ou moins sophistiqués. Généralement, les travaux de terrassement sont entrepris pour préparer un terrain à accueillir une construction, une piscine, une allée et une conduite d’évacuation.

a

a

a

Étape 1 : les travaux préliminaires

Pour pouvoir commencer les travaux, il faut préalablement analyser la nature du sol afin d’identifier les techniques de terrassement appropriées. Deux grandes catégories coexistent :

  • Les sols meubles (sol facile) : ce sont les terrains qui ne nécessitent pas de traitement particulier, qui ne requièrent généralement pas des moyens mécaniques d’extraction importants.
  • Les terrains rocheux, cette catégorie nécessite l’emploi d’équipement spécialisé tel que les brises-roches et les marteaux piqueurs, ou encore le recours à des explosifs si la dureté des roches est considérable.

Chaque catégorie nécessite un matériel particulier, les tarifs appliqués diffèrent selon la nature du sol tant pour l’extraction, pour la mise en remblai, ainsi que pour l’évacuation des terres en dehors du chantier.

Si les travaux de terrassement nécessitent des matériels volumineux et hautement spécialisés tels que les bulldozers, les scrapers, les pelles mécaniques, les dumpers, etc., alors l’accès de ces engins au chantier doit être préparé dès le début des travaux.

Étape 2 : terrassement du terrain

L’objectif est d’obtenir un terrain plat et horizontal. A cet effet, on procède à un déplacement des terres, soit en déblayant certaines zones, soit en en remblayant d’autres.

Il est important de bien tasser les remblais à l’aide de matériels lourds comme le compacteur afin de reconstituer un terrain cohérent et compact sur lequel on pourra ériger une nouvelle fondation.

En fin de terrassement, le terrain doit être légèrement incliné (pente peu perceptible à l’œil nu) afin de faciliter le ruissellement des eaux de pluie.

Étape 3 : Préparation de la fondation et creusement de la piscine

On entame cette phase par un décapage des terres végétales. Cette opération coûte environ 2,40 €/ht/m² pour 20 cm d’épaisseur. Les terres enlevées sont stockées soigneusement de façon à ne pas gêner la circulation afin d’être réutilisées pour la plantation par exemple.

Dans le cas où la future construction comporte un sous-sol, le terrassier va devoir creuser une fouille en pleine masse considérable sur une partie ou sur la totalité de sa surface. Le terrassier réalise également des tranchées destinées à recevoir les différents réseaux de canalisations (gaz, eau), les câbles électriques, ainsi que les fouilles en rigoles, tranchées destinées accueillir les semelles de la fondation.

Une fouille en pleine masse profonde de 30 cm coûte autour de 4,5 €/m3 tandis qu’une fouille en rigole de dimension 50 cm x 80 cm (largeur x hauteurs) vaut environ 19 €/m3.

La piscine est creusée après avoir effectué un piquetage, c’est-à-dire une limitation des contours du bassin. À l’aide d’une tractopelle, le terrassier réalise une grosse excavation destinée à contenir les diverses installations (système de drainage, canalisations) et le bassin en question. Le creusement d’une piscine, y compris l’évacuation des terres, coûte en moyenne entre 12 et 48 € le m3.

Enfin, tous les matériaux (terres, gravats, déchets) non réutilisés pour les remblais sont retirés du chantier. Leur évacuation représente un coût élevé compris entre 12 et 15 €/m3 pour les gravats et 6 à 5 €/m3 pour les terres excédentaires.



Articles récents:

Artisanat:

artisanatlogo-300x123


Powered by Terrassier.net